Invitation

3.000 CFA

Ce livre sera disponible à partir du 1er Janvier 2019

Jacqueville. À cette heure du soir, Sarah appréciait le calme de cette plage creuse dont les vagues jalouses venaient mourir dans le sable presque à ses pieds. Son corps était en feu, les mains d’Eric brûlaient. Il étala l’huile sur son corps et commença tout doucement à masser sa peau d’ébène. Couchée sur le ventre, Sarah laissait s’échapper des gémissements. Les main d’Eric glissaient sur son corps, du cou jusqu’au creux de ses reins. Elle poussa un gémissement plus lourd encore quand il se mit à lui palper les fesses tout doucement, en progressant vers ses jambes. Difficile pour la jeune femme de fermer lesdites jambes, alors qu’Eric prenait un malin plaisir à ignorer son intimité. Le souffle court, Eric remonta ses caresses entre les jambes de Sarah jusqu’à son sexe, exposant ainsi son intimité brillant d’huile de massage melée de mouille. Sarah sursauta quand elle sentit ses doigts effleurer son sexe. Ses doigts massant ses lèvres et son pouce titillant son clitoris. Elle se mit à hurler presque quand il y alla avec ses deux mains. C’était juste divin. Tout son corps savourait ces mains qui étaient partout sur son sexe, ces doigts qui entraient en elle et sortaient à un rythme tantôt lent, tantôt effrené. Le massage s’intensifia, elle s’agrippa à cette chaise plage faite bois de bambou. Eric ne lui laissa pas le temps. Il accélérait ses caresses et la baisait aussi fort qu’il pouvait, avec ses doigts. Sarah se tordait, ses fesses se mettaient à trembler et son vagin à se contracter. Elle explosa dans un cri qu’elle tentait en vain d’étouffer. Elle ne refusa pas le baiser de celui qui venait de lui donner cet orgasme monumental. »

Rupture de stock

Catégorie :

Description

Jacqueville. À cette heure du soir, Sarah appréciait le calme de cette plage creuse dont les vagues jalouses venaient mourir dans le sable presque à ses pieds. Son corps était en feu, les mains d’Eric brûlaient. Il étala l’huile sur son corps et commença tout doucement à masser sa peau d’ébène. Couchée sur le ventre, Sarah laissait s’échapper des gémissements. Les main d’Eric glissaient sur son corps, du cou jusqu’au creux de ses reins. Elle poussa un gémissement plus lourd encore quand il se mit à lui palper les fesses tout doucement, en progressant vers ses jambes. Difficile pour la jeune femme de fermer lesdites jambes, alors qu’Eric prenait un malin plaisir à ignorer son intimité. Le souffle court, Eric remonta ses caresses entre les jambes de Sarah jusqu’à son sexe, exposant ainsi son intimité brillant d’huile de massage melée de mouille. Sarah sursauta quand elle sentit ses doigts effleurer son sexe. Ses doigts massant ses lèvres et son pouce titillant son clitoris. Elle se mit à hurler presque quand il y alla avec ses deux mains. C’était juste divin. Tout son corps savourait ces mains qui étaient partout sur son sexe, ces doigts qui entraient en elle et sortaient à un rythme tantôt lent, tantôt effrené. Le massage s’intensifia, elle s’agrippa à cette chaise plage faite bois de bambou. Eric ne lui laissa pas le temps. Il accélérait ses caresses et la baisait aussi fort qu’il pouvait, avec ses doigts. Sarah se tordait, ses fesses se mettaient à trembler et son vagin à se contracter. Elle explosa dans un cri qu’elle tentait en vain d’étouffer. Elle ne refusa pas le baiser de celui qui venait de lui donner cet orgasme monumental. »

Il n'y a pas encore de critiques.

Ajouter votre avis